Le livre

 


Jonathan Salamon dans le JT de France 3

Il y a 5 ans, après un parcours sans faute d’écolier modèle, je suis devenu architecte. Travail valorisé, bon statut social, bon salaire… Aux yeux de la société, de mes parents, de mes amis, et même à mes yeux, j’avais “réussi”.

Pourtant, dans ma petite routine quotidienne de scooter/boulot/dodo, il me manquait quelque chose.

Quoi?
Aucune idée.
Mais une chose était sûre : j’étais malheureux.

J’ai cherché. Cherché. Bientôt, ce quelque chose est devenu une obsession. Tellement prégnante dans ma vie qu’après deux ans, j’ai pété un cable : j’ai tout plaqué et suis parti sur un coup de tête en Amérique du Sud…

Je suis devenu joueur de poker professionnel, puis avec mes gains me suis acheté une moto, la tremblante Parkinson, et j’ai commencé à parcourir le continent sur mes deux roues.

Là, j’ai senti que je commençais à toucher quelque chose.

J’ai parcouru des montagnes, des jungles et des déserts. Dormi partout, par terre, par tous les temps. Je suis tombé une bonne dizaine de fois sur la route, et une ou deux fois amoureux. J’ai vécu chez des indigènes, les Kunas, sur un archipel paradisiaque à Panama, une famille guarani au Paraguay, un dealer en Bolivie, un patron de mine d’or au Pérou, un avocat aux Etats Unis, une stripteaseuse au Mexique, un député au Salvador.

Et puis un soir, au beau milieu de l’Amazonie, j’ai réalisé d’un coup, comme une claque… J’étais heureux.

Et j’avais enfin trouvé ce que je cherchais si désespérément à l’époque ou j’étais architecte : la liberté.

Alors, vu que ma quête était terminée. Je suis rentré.

J’ai écrit un livre, et désormais, j’ai éteint mon cerveau. Je me guide sur le chemin de la vie avec la seule boussole qui vaille : celle du coeur.

20151015_110352

[title]Retour de lecteurs [/title]

“D’ordinaire je fuis les récits de voyage, trop descriptifs et ennuyeux à mon goût. Ce récit est bien plus qu’un simple récit d’aventures. C’est un voyage intérieur, où l’on voit Jonathan apprendre sur lui-même, évoluer, changer, au fil des bons et des mauvais moments. Cet ouvrage est captivant, frais! Je le conseille à tous.

Et pas besoin de connaître le poker pour le lire.”

Kate

 

 

“Après lecture de ton livre enivrant, j’ai l’étrange impression de te connaître depuis toujours, comme une vieil ami, tant ton récit se veut franc et introspectif. Tu livres avec une humilité et une honnêteté étonnante tes impressions, tes ressentis et tes états d’âme, ce que peu d’écrivains font aussi bien, et c’est agréable de vivre ainsi le voyage de l’intérieur, par le filtre de ton regard qui a été vrai, clair et humaniste sur tout ce que tu as vécu et sur les rencontres que tu as fait. J’ai l’impression d’avoir vraiment voyagé en Amérique du Sud, que j’ai découverte sous un jour nouveau, ni noire, ni blanche, mais éclectique, multiple, mouvante et vibrante.”

Leo

 

 

« Salut à toi Jonathan,

Toi qui as su éveiller en moi de si profondes émotions via ton magnifique ouvrage.

“Je te dis « tu » car, sans jamais t’avoir rencontré, j’ai pourtant le sentiment étrange de te connaître, et ce, uniquement grâce à la lecture de ton formidable périple. Je concède que tu as le don, de par la narration, d’entraîner dans ton sillage tes lecteurs avec une facilité déconcertante. Mais comme la narration ne suffit pas à capter notre attention, tu as su disséminer un grand nombre de tes clichés photographique qui amènent une dimension visuelle des plus apprécié.” 

Alain

 

 

“A quand la suite??? Je viens de finir ton livre! Sans déconner c’est la première fois que j’avais hâte de rentrer chez moi pour lire! Excellent c’est devenu mon livre préféré

Cindy

 

 

C’est juste un des meilleurs livres que j’ai lu depuis longtemps, j’ai alterné rire et larmes, je me suis sentie vivante comme si je vivais cette aventure, j’ai décortiqué les mains du poker et savouré tout ça en 4 jours. Merci pour toutes ces émotions, qu’on trouve si rarement réunies et qui sont si communicatives!”

Lucie

 

 

“C’est le récit d’une aventure utopique où l’on voit le jeune héros mûrir progressivement au fur et à mesure de son itinérance.

Le style et le contenu de l’écriture, hormis la syntaxe qui est parfaitement maîtrisée, sont d’abord retenus voire timides puis l’auteur s’enhardit avec l’expérience tant dans la description de l’environnement que dans son comportement au quotidien de ses rencontres.

C’est donc un parcours initiatique du romantisme de la jeunesse à la maturité lucide de l’âge adulte.

On aimerait que l’écrivain révélé récidive avec sa plume pleine de sensibilité.”

Vaudaine

20151015_110409

 

[title]Où peut-on se le procurer?[/title]

Deux manières : la première, c’est dès aujourd’hui, en ebook, via Amazon, La Fnac ou la plupart des librairies online.

La seconde c’est en papier. Il est disponible dans toutes les grosses librairies, les Fnac, Cultura, Leclerc etc des grandes villes de France.

Si vous êtes à l’étranger, le plus pratique est de le commander sur Amazon. Vous pouvez vous faire livrer n’importe où dans le monde pour un prix plutôt raisonnable.

 

20151015_110421

Vous avez d’autres questions? Posez les donc en commentaire, et je vous répondrai dans l’article !

Comments

  • décembre 27, 2015
    Stéphane

    Salut Jonathan, je viens juste de finir ton livre et je me suis régalé. Jadore la moto et surtout les voyages en moto et c’est ca qui m’a fait tombe sur ton livre. Il y a 2 ans je suis parti roule en Argentine tout seule, jai louė une moto là-bas, une 250, une tornado, et jai roulė de Mendoza à la quiaca et retour en 3 semaines et tu m’as fait revivre ce voyage.jai rencontré des gens simples, aimant juste la vie,pas de grands besoins. A la fin de ce voyage je me suis dit  » putain j’étais à la Quiaca et j’avais pas envie de faire demi tour en sachant tout ce qu’il devait y avoir après çette frontière,une grande impression d’inachevé, merci de m’avoir un peu aidé à finir mon aventure. Encore bravo pour ton livre, écrit simplement, facile à lire et on n’a pas envie qu’il se termine, vivement la suite.

    reply
      • décembre 31, 2015
        Stephane

        Tres tres belle video,oui c’est aussi beau que j’avais pu l’imaginer. Tu as l’air d’avoir de très belles vidéos et de tres bonne qualité. Alors tu sais ce qu’il te reste à faire pour continuer à faire partager ta belle aventure…un DVD. Allez au boulot Jonathan .

        reply

Post a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *