La récompense est proportionnelle au risque

Le “risk/reward”, (en français rapport “risque/récompense”) est la relation qui existe au poker entre la part de risque que nous tolérons dans notre stratégie, et le gain financier qui peut être espéré.

Caricaturalement, on peut définir deux grandes philosophies de jeu au poker :

– La première est une stratégie dite serrée. Elle consiste à jouer de manière très prudente, avec seulement des mains très fortes, ceci afin de se mettre au maximum dans des situations optimales où la part de chance est réduite au minimum. La conséquence de ce style, c’est qu’on limite les situations compliquées et donc on risque de faire moins d’erreurs. La contrepartie, c’est qu’étant donné la prévisibilité d’une telle stratégie et la facilité de s’y adapter, il est rare que nos adversaires eux aussi fassent de grosses erreurs contre nous, et donc perdent beaucoup d’argent.

> Une stratégie serrée n’assure ni de gagner, ni de perdre, mais tout simplement de gagner ou perdre PEU.

– La seconde est une stratégie dite large. Elle consiste à jouer un éventail de main extrêmement varié, faibles comme fortes. La conséquence d’un tel style de jeu est que l’on se trouve presque systématiquement dans des situations dites “marginales”, c’est à dire rares, et donc beaucoup moins faciles à maîtriser. La contrepartie, c’est qu’une telle manière de jouer amène à travailler de nombreuses aptitudes telles que l’adaptation et la créativité afin de pouvoir s’en sortir avec succès. L’autre point, c’est qu’en raison de la grande variété des situations, les adversaires s’adaptent beaucoup moins facilement à notre jeu, et sont donc susceptibles de faire de plus grosses erreurs.

> Ainsi, une stratégie large elle non plus n’assure ni de gagner, ni de perdre, mais simplement de gagner ou perdre BEAUCOUP.

J’ai compris sur la route que le concept de risk/reward s’applique de manière de manière presque identique à la vie.

Voyagez dans les villes les plus fréquentées, là où tout le monde va, et vous serez un touriste parmi cent mille autres. Effectivement, vous serez en sécurité dans ces villes bien balisées, mais globalement, personne n’ira vous chercher, et il ne vous arrivera rien. Restez 20 ans dans le même travail, et effectivement, vous serez assurés de manger à votre faim jusqu’à votre retraite, mais il est peu probable que l’excitation que vous avez ressentis durant les premières années dure beaucoup plus longtemps. Vous allez vous faire chier. Vous n’apprendrez plus.

En revanche, prenez des risques, osez sortir des sentiers battus, là où personne ne se rend, et vous verrez que votre simple présence attirera l’attention des gens, et donc des récompenses en terme de contact humain et d’opportunités.

Pour illustrer tout cela, je n’aurais jamais pu vivre cette folle aventure du World Poker Trip si je n’avais pas pris le risque un moment de lâcher une carrière et un avenir assuré dans l’architecture. Je n’aurais jamais rencontré La Chata et vécu les histoires les plus incroyables de mon voyage si je n’étais pas allé à Sullana, ce bled paumé et dangereux. Je n’aurais jamais vécu l’intensité folle de voyager à moto en Amérique si je n’avais pas décidé un jour de prendre le risque d’acheter une moto au Paraguay sans même savoir la conduire.

Oui, de l’extérieur (et même de l’intérieur) j’ai pu paraitre fou, j’ai parfois même risqué ma vie, pris un flingue sur la tempe, des gamelles en montagne, des râteaux avec des meufs, mais le risque en valait la peine : j’ai survécu, et je suis immensément plus fort aujourd’hui car j’ai pu développer des stratégies et des adaptations à ces milieux de grande adversité.

Evidemment, je vais rassurer les mamans qui nous lisent, je ne recommande pas à mes lecteurs de prendre les risques que j’ai pris. Si j’ai pu faire ce voyage, c’est que j’avais déjà l’expérience de 7 ans de voyage en solitaire avant, et donc la capacité de m’en sortir (cette cascade est réalisée par un professionnel, ne tente pas la même chez toi ) et puis surtout j etais libre de toute contrainte au moment ou je suis parti. Mais comme disait l’autre, dans la vie on n’a rien sans rien, et il faut parfois savoir prendre des risques mesurés afin d’atteindre des objectifs professionnels, personnels, amoureux, sportifs, artistiques, que sais-je encore.

Bonne journée bien risquée à vous.

Post a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *