Bilan. Un an et demi de World Poker Trip en Amérique du Sud

article précédent : 36. Une belle histoire

La Paz. Le 8 octobre 2013, une heure du matin. C’était il y a presque un an.

Je sors à l’instant d’une partie clandestine dans les beaux quartiers de la ville où l’on m’a délesté de 400 dollars en moins de deux heures. A l’échelle du niveau de vie bolivien, c’est une somme considérable.  Seul sur Parkinson, à 3500 mètres d’altitude, dans les rues désertes et glaciales de la capitale, je broie du noir…

Je ne sais pas ce qui m’énerve le plus, le fait d’avoir perdu tellement ou d’avoir si mal joué. Car ce soir, je le sais pertinemment, ce n’était pas de la malchance,  mais le tilt. La faute à la fatigue probablement, six mois de voyages intenses depuis Rio, et un rythme trop effréné de parties à mon arrivée dans la capitale. Je me suis vu trop beau, je n’ai pas pris le jeu au sérieux. Il est temps de faire une pause et d’arrêter les dégâts,  même si cela implique d’admettre un fait déplaisant : La Bolivie est mon premier pays négatif.

Le poker y a été un véritable enfer. Entre les tripots pourris de Santa Cruz, l’humiliante arnaque à Cochabamba, la stagnation à une table extrêmement facile de La Paz, voila que j’ai perdu pas mal d’argent… et de confiance. Je n’aurais pas cru que cela puisse arriver. Après avoir traversé le Brésil et le Paraguay sur un nuage, l’Argentine de manière beaucoup plus mouvementée, mais néanmoins en retombant sur mes pattes, je pensais que l’argent ne serait plus un problème, que je continuerais à passer d’un pays à l’autre en rasant tranquillement les tables.

Le poker a ceci de cruel qu’il vous rappelle sans arrêt que vous n’êtes qu’en sursis. Reposez-vous sur vos lauriers et vous vous exposerez rapidement aux pertes et à la douleur. Pour la première fois de mon voyage, je vois au loin la possibilité d’une banqueroute, et ce qu’elle implique : le retour en France.

Ce n’est pas que la France m’effraie, mais plutôt ce qu’elle implique : après avoir vécu les six mois les plus intenses de toute ma vie, la simple idée de retourner à Lille, chercher un boulot, passer mes journées devant l’ordinateur me fout un cafard incroyable. Cette nuit-là je ne dors pas, je ne cesse de ressasser mes pensées. Et alors que le ciel commence à s’éclaircir, je prends conscience d’une évidence.

Je ne peux plus revenir à ma vie d’avant.

Je ne suis plus la même personne, plus l’architecte engourdi qui rêvait d’aventures un an plus tôt. Pas même non plus le joueur studieux qui passait ses weekends à grinder les casinos du Sud de la France. Ce n’est plus la vie que je veux. Je sais au fond de moi que je suis fait pour autre chose, que je suis bon dans autre chose. Le World Poker Trip avait commencé comme un délire temporaire, comme une pause dans ma carrière, mais il est devenu beaucoup plus que cela. Il est devenu ma vie. L’arrêter maintenant et passer à autre chose, ce serait presque un suicide.

Je ne peux pas me permettre d’arrêter le voyage maintenant. Je ne peux pas risquer de me retrouver broke. Je ne peux plus être entièrement dépendant des cartes pour ma survie, risquer de perdre le rêve de ma vie sur un tilt, ou un bad run un peu trop persistant.

C’est à cette époque que nait l’idée d’un livre, et celle d’un sponsor.

Ce n’étaient que des envies au départ, je n’ai pas spécialement travaillé dessus. Je me suis dit que j’avais le temps de le faire, j’ai procrastiné. Au fond je crois que j’avais presque peur de mes projets, peur de rater. On s’engage rarement dans les envies inaccessibles pour ne pas avoir à subir de trop grandes déceptions. Peut-être rien de ce qui a suivi n’aurait eu lieu si je n’avais pas eu cette interview sur RMC deux mois plus tard,

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/131282851″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

et l’énorme surprise qui l’a suivie : la proposition d’écrire un livre. J’imagine que c’est ce qu’on appelle un signe du destin. Ca a été la confirmation d’une intuition, j’avais effectivement un avenir là dedans.

Le bouquin a été une nouvelle aventure. La réception du contrat, son déchiffrage, la négociation, c’était un nouveau monde passionnant. Ce n’est pas terminé. Le livre est en cours d’écriture, j’espère pouvoir trouver du temps sur la route pour avancer. Il racontera la première année de voyage, entre Rio et Lima, inclura les textes remaniés du blog, et six ou sept chapitres inédits ( la genèse du projet + le Pérou ). Mon éditeur Hugo&Cie prévoit un beau succès, bien au-delà des chiffres d’un premier roman. Très au délà ! Lorsque j’ai vu les espérances qu’ils avaient, j’ai été très surpris, je me suis demandé où était l’arnaque, et puis depuis quelques mois, j’ai changé d’avis.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire le blog. Quand je pense qu’au début je n’avais que mes potes, ma famille, et quelques grindeurs qui me suivaient… Désormais vous êtes plusieurs milliers à chaque article. C’est une progression lente, mais constante et linéaire. Le World Poker Trip est devenu en l’espace d’un an et demi le plus gros blog de poker français. Et de plus en plus, il est lu en dehors de la communauté. Des passionnés de voyage, des filles (c’était pas gagné en parlant de poker !),  mes amis latinos, des gens qui aiment simplement mes aventures. Voir son bébé survivre à la jungle d’internet, et devenir un ado, ca me rend très fier. Et de plus en plus, j’ai envie de continuer, de pousser la chance. Maintenant, je n’ai plus honte de l’assumer car je sais que c’est devenu possible : je veux devenir écrivain, tenter une carrière artistique, voir ce que j’ai dans le ventre, continuer à prendre du plaisir à écrire, et à vous en donner à me lire. Le bouquin sera à priori publié en mai 2015, quelques mois avant mon arrivée supposée à Vegas. Ca sera le grand test. A ce moment je saurai si j’ai réussi.

En attendant, je continue à bosser. Articles, interviews, vidéos. Vous avez probablement tous vu la vidéo récapitulative de la première année. Là encore, un joli succès d’estime dans le monde du poker, relayé par tous les médias spécialisés.

Cette vidéo a probablement été le déclic qui m’a enfin donné l’impression que je pouvais passer à la seconde étape du plan : trouver un sponsor. En avril 2014, juste avant de quitter Lima, j’ai envoyé un mail à toutes les rooms de poker de France pour leur proposer un partenariat. Trois ont immédiatement été intéressées, et j’ai été flatté de me sentir courtisable. Nous avons commencé à discuter ensemble et alors que j’étais arrivé chez La Chata ( jetez-vous sur l’article si vous ne l’avez pas encore lu, le plus gros succès du blog !) un mois plus tard, j’ai reçu un quatrième mail venant d’Everest Poker. Je me rappelle de ma discussion avec Erwan, le responsable, dans un cybercafé bondé de Piura le lendemain de ma partie épique dans le club de billard. Tout a semblé concorder parfaitement. Ils s’adressaient plutôt à des joueurs amateurs passionnés en quête de challenge, c’est ce que j’avais toujours été. Ils promettaient le poker comme une aventure, comme un vecteur de rencontre et d’émotions et j’étais probablement le mieux placé pour l’illustrer. Mon profil leur plaisait, j’aimais le leur. Des quatre rooms en compétition, c’était de loin la plus intéressante. Non seulement pour la compatibilité des projets, mais aussi tout simplement car c’était la plus importante, la plus sérieuse, et la plus connue également à l’étranger, ce qui pourrait éventuellement m’ouvrir des portes dans un futur proche. Nous nous sommes mutuellement séduits, et c’est ainsi qu’Everest est devenu mon sponsor officiel.

Je suis très fier d’avoir réussi à en arriver là, surtout dans un contexte plutôt morose, où parait-il on ne sponsorise plus personne. D’autant plus fier que ce partenariat est unique dans le monde du poker français (voire du poker tout court !). Corrigez-moi si je me trompe, mais il me semble que c’est la première fois qu’une room :

– s’associe à un pur cashgamer live ( la variante que je joue, en opposition au tournoi)

– à un blogueur voyage !

– en le payant sous la forme d’un mécénat, à l’image de ce qui se fait habituellement dans le milieu sportif (cyclistes, skippers…)

Ce dernier point est particulièrement intéressant. Je ne serai pas payé en entrée de tournoi mais sous forme d’argent pour aider directement mon aventure. Mon but n’est pas d’aller  jouer un EPT, mais évidemment de pouvoir continuer à voyager aussi longtemps que possible, et ils ont très bien compris cela. D’ailleurs, j’ai vraiment apprécié leur écoute de manière générale, leur volonté d’une collaboration équilibrée, et d’une certaine manière leur audace. J’ai posé comme le point de base essentiel la liberté totale de mes contenus, et ils ont accepté. Quand je vois le dernier article sur la Chata, ou d’autres du même acabit, je me dis que c’est plutôt couillu de leur part, si vous me passez l’expression. Mais j’imagine qu’ils ne l’auraient pas fait s’ils n’avaient pas senti le potentiel d’une telle collaboration. Du coup, à ceux qui auraient pu s’en inquiéter, je les rassure : la nature du blog ne changera pas parce que je m’associe à Everest, je continuerai à jouer au poker dans des clubs légaux ou clandestins ( énorme compte rendu d’une partie clandestine à Bucaramanga à venir…), et à raconter mes histoires de galères et de rencontres.

Pour ce qui est du contrat, je ne peux pas révéler le montant, mais je suis plutôt content de ce que j’ai réussi à obtenir. C’est plus que ce que j’ai gagné récemment au poker, et ça va courir sur les dix prochains mois… D’ailleurs si vous calculez bien, septembre + dix mois, ça nous amène à… Juin 2015. Et tout joueur de poker qui se respecte sait pertinemment ce qu’il se passe chaque année en juin… Les championnats du monde à Vegas !

La boucle est bouclée ! Non seulement, le World Poker Trip ne s’arrêtera pas en cours de route pour cause de faillite, mais si tout se passe bien, et que j’avance tranquillement dans les prochains mois, il y a toutes les chances que j’arrive d’une manière ou d’une autre dans le Nevada pendant les WSOP… Si c’est pas une bonne nouvelle, je sais pas ce qu’il vous faut !

En échange de ce soutien, je dois évidemment fournir quelques prestations. Là aussi, vous allez être contents, car vous allez obtenir pas mal de nouveau contenu hors récit. Désormais, je fournirai un article stratégique par mois que je publierai sur le blog everest betclic ( www.poker.fr ). Ca ressemblera pas mal à la fameuse « partie verte » que j’écrivais dans mes articles auparavant, et ça permettra aux lecteurs de discuter un peu technique. Ils vont également créer un tournoi mensuel « World Poker Trip » sur la room, où je pourrai jouer contre vous et en profiter pour discuter un peu sur le tchat. J’ai toujours rêvé d’être l’objet d’un bounty… Enfin, c’est probablement le point le plus intéressant, vous pourrez poser toutes les questions que vous voudrez sur l’aventure, le voyage en solitaire, le poker, le couchsurfing, les filles, l’écriture et j’y répondrai en vidéo une fois par mois. Ca faisait longtemps que j’avais envie de monter ce genre de rendez-vous interactif, pour avoir un contact direct avec mes lecteurs. Voila que c’est fait.

J’attends de votre part un retour critique, particulièrement sur la vidéo puisque je n’ai jamais fait ça avant, et je sais que ça ne sera pas parfait dès le départ. Comme toujours, j’essaie de donner le meilleur dans toutes mes productions de contenu, et votre avis a de l’importance. Les premières arriveront très bientôt. En attendant,  pour vous faire patienter, si vous ne l’avez pas encore vu, voici le tout dernier clip, racontant en image et en musique l’aventure entre Lima et Quito.

Je l’ai fait  en collaboration avec mon colloc à Medellin, Ben Bomford. Un bon pote avec lequel j’ai fêté récemment mes vingt sept ans. Quand je suis parti j’en avais vingt-cinq. Cela fait désormais un an et demi que je voyage…  Le World Poker Trip est vraiment devenu ma vie désormais…

C’est à cela que je pensais il y a quelques jours, sur la route de Bucaramanga, dans l’Est de la Colombie, d’où je vous écris en ce moment. Ce n’était censé être qu’une petite étape, mais j’ai déjà fait des tonnes de contacts, trouvé une clandestine et deux tables légales et finalement je compte bien y rester pour grinder. J’en profiterai pour publier ma première partie verte en collaboration avec Everest.

IMG_20140910_003759

La suite du programme s’avère épique ! Après Bucaramanga, je pars vers le Nord dans des régions un peu moins touristiques du pays, à l’aventure, la vraie !  Quelques semaines de baroude into the wild, jusqu’à l’arrivée à Cartagena, le grand port de la côte Atlantique. Là bas, j’essaierai de vendre Vegas, ma moto équatorienne, et de trouver un capitaine de voilier pour m’emmener dans les Caraïbes ! Je voulais au début continuer à Panama, et en moto à travers l’Amérique Centrale, mais j’avoue qu’après un an et demi d’Amérique du Sud, je commence à en avoir un peu marre de l’espagnol, de la salsa, et de l’aire culturelle latine. Un peu de changement ne va pas me faire de mal. Ce sont les îles qui m’attendent désormais, Haïti, la Jamaique, Cuba… Probablement d’autres, je serai flexible. Ce sera l’occasion de voir une aire culturelle totalement nouvelle et surtout de se donner matière à de nouvelles histoires potentiellement énormes. Imaginez-vous deux secondes une partie de poker sur une croisière en partance pour Trinidad et Tobago, ou bien une clandestine à la Havane, dans l’un des derniers pays communistes au monde !

En changeant de programme, j’ai l’impression de revenir à ce qui fait l’essence du World Poker Trip : la découverte, la spontanéité, la curiosité. Tout ça va commencer très bientôt, et promet d’être nouveau et passionnant. L’excitation monte petit à petit, j’ai hâte de commencer, hâte de voir qui je vais rencontrer, si je vais trouver du poker, si je vais tomber amoureux, où je vais dormir… L’aventure continue !

Acheter le livre sur Amazon

Comments

  • septembre 11, 2014
    Christian OnTheRoad

    Félicitations pour ton parcours et bonne chance pour la suite …
    Enjoy

    reply
  • septembre 11, 2014

    nice tout ca!! comme dab!

    reply
  • septembre 11, 2014

    Wonderful ! Gg et gl pour la suite..!

    reply
  • septembre 11, 2014

    Comme d’hab, bien écrit et captivant!

    reply
  • septembre 11, 2014

    Excellent, je suit çà depuis mon poste, à l’endroit exacte ou tu ne voudrais pas être, derrière un ordi à dessiner…J’aime le passage qui définit ta progression « lente mais constante et régulière » il faut garder ce rythme, ne pas exploser et garder le contrôle. Le livre en juin 2015 c’est super mais j’imagine que ce n’est qu’un premier Tome, pas une finalité. En voyant tes clips on imagine déjà la suite, après le livre pourquoi pas un film, l’histoire d’une aventure, d’un défi envers soi même comme Into the Wild. Bonne continuation Jonathan, que rien ne te retienne.

    reply
  • septembre 11, 2014

    rhaaaaa cuba….tu reseembles de plus en plus a hemingway… 😉

    reply
  • septembre 11, 2014
    Laurène

    Comme je te l’ai déjà dis en MP sur Fbook, tu as toute mon admiration ! Ce courage, cette énergie, et cette patience pour prendre le temps de nous faire partager tous ça … Tous ce qui t’arrive est mérité, vraiment .. Et même si, une fois de plus, je n’y connait absolument rien en poker .. tes récits sont passionnants.. continue de nous faire voyager comme ça !

    reply
  • septembre 11, 2014

    Cool, un beau programme nous attend. Bravo pour tous ces récits et un succès en vu pour ce bouquin avec ta qualité de plume …Keep Going!

    reply
  • septembre 11, 2014

    Que ta route se poursuive et que tes mots t’y mènent, c’est tout ce que je te souhaite.

    reply
  • septembre 11, 2014

    C’est marrant car moi non plus je n’y connais absolument rien en Poker et je n’arrive simplement pas à arrêter de te lire… Il faut croire que tu es plutôt doué pour l’écriture (bon… tu te mets aussi dans des situations assez originales il faut dire 😉 ). C’est que d’habitude c’est pas trop mon truc la lecture… Et en tant que voyageur et blogueur, je me rend bien compte du travail que tu effectues… Tu mérites amplement ce qui t’arrives et je me réjouis déjà de suivre la suite de tes folles aventures sur les îles! (Mais attention, voyager en bateau c’est moins sexy qu’avec une moto ;-))

    Bonne continuation

    reply
  • septembre 11, 2014

    GG amigo.

    reply
  • septembre 11, 2014
    Jo

    tu me fais tellement rêver moi qui rêve d’aventure perdu en France dans ce monde ou l’argent est roi je rêve d’une vie faite de rencontre un jours c’est sur je poserai mes couilles sur la table et partirai à l’aventure. Continue de nous sortir de cette morosité ambiante. Ton blog est une bougée d’oxygène.

    reply
  • septembre 11, 2014

    Hello ! J’avoue je fais partie de ces filles qui ne comprennent rien au poker mais qui suivent quand même ton aventure avec grand intérêt. Je suis super contente pour ton partenariat, quelle reconnaissance ! Mais je suis un peu inquiète, j’ai l’impression que ça tue complètement ton concept. Maintenant tu n’as plus besoin de prendre des risques dans des tournois illegaux pour continuer ton voyage, ni à dependre du couchsurfing pour te loger puisque tu as de l’argent qui arrive tous les mois sur ton compte en banque, poker ou pas. C’est la fin de la débrouille obligée et de l’incertitude permanente qui m’avaient tant plu dans tes récits. Mais peut-être que je me trompe, je continuerais à te lire en tout cas !

    reply
  • septembre 11, 2014
    Spoon

    Ton trip est vraiment passionnant.

    Je te lis depuis quasiment le début, mais c’est la première fois que je poste. Chaque article fait voyager …

    J’ai 25 ans, soit … l’âge auquel tu t’es lancé et je me tâte de plus en plus à faire un trip de ce genre (sans le poker)

    Bonne continuation!

    reply
  • septembre 12, 2014

    et le venezuela!!??

    reply
  • septembre 12, 2014

    Tout le monde me l a déconseillé, surtout avec cette moto, j ai du abandonner l idee a grand regret…

    reply
  • septembre 12, 2014
    Vincent BODIER

    Ouuuhhhhhhh! J’ai découvert ton aventure hier et je me suis fait happé par ton aventure! Super plume que tu as! Voyageur comme toi (mais en vachement moins impressionnant), je me suis vraiment senti voyager en te lisant et toutes les émotions que l’on peux éprouver dans des rencontres, des galères, des sauvetages improbable, l’inconnu, les gens qui t’héberge, les gens qui te nourrissent bref toute ces situations que l’on ne croise uniquement loin de notre cercle de confort.
    Tes articles rayonnes de cette liberté qu’on ne trouve que hors des sentiers battus! vivement la suite!
    ha! et les partie technique poker sont super également! ce n’est pas un livre ni même un film qu’il te faudrait pour raconter tout ça mais carrément une serie sur plusieurs saisons.

    Merci de nous faire vivre tout ça.
    gl au table et enjoy your trip!

    reply
      • septembre 12, 2014
        Vincent BODIER

        hahaha je ne sais même plus, c’était entre deux sessions de grind où j’aime bien en général poster sur mon blog ou différend sujet sur différent site de poker donc probablement club poker ou kill tilt. mystere 😀

        reply
  • septembre 16, 2014

    Félicitation 😉

    reply
  • septembre 18, 2014
    dams

    salut,
    c’est vraiment cool pour toi toute ces bonnes nouvelles, entre le bouquin et le sponsor, c’est vraiment top. Je te suis pratiquement depuis le début et c’est vraiment dingue de voir l’évolution de ce trip qui devient en fait une nouvelle vie pour toi. Congratulation!!!! Merci de nous faire partager tout ça. Je serait à Vegas en Juin prochain, on se croisera peut être la-bas. Bonne route mec et un big GL

    reply
  • septembre 22, 2014
    Romuald

    Il y a quelques semaines que j’ai découvert ton voyage sur un forum de poker et depuis hier je me suis mis à lire ton blog.
    J’ai lu en 2 « sessions » tes articles, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde en les lisant ,et plus on avance dans le temps et plus tes récits s’améliorent, GL pour que ton aventure continu le plus longtemps possible et big ty de nous la faire partager.

    ps: j’ai du rater un épisode mais pk on passe de l’étape 5 à 7?

    reply
  • septembre 22, 2014
    Romuald

    ah ah ah, à question con…. réponse….
    merci d’avoir répondu aussi vite!

    reply
  • septembre 29, 2014
    FABIEN PANNETIER

    Superbe aventure, qui se construit de jour en jour, laissant beaucoup de place à l’improvisation et au ressenti. c’est extra. Enjoy

    reply

Post a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *