Une discussion à Pôle Emploi

– Monsieur Salamon ?
– Bonjour !

Une dame, la quarantaine. fin de journée à Pôle Emploi.

– Je suis désolée, je vous ai fait un peu attendre.
– Pas de problème, j’écoutais une émission passionante. ( Libre Antenne, Europe 1, Caroline Dublanche : http://www.europe1.fr/emissions/libre-antenne )
– Très bien, alors vous êtes ici pour vous inscrire?
– Me réinscrire. Je viens de rentrer en France après un très long voyage à l’étranger.
– D’accord, combien de temps vous êtes parti?
– Deux ans et demi.
– Très bien. Voyons voir… Oui, en effet. Bon, il vous reste des droits. Je vois que vous étiez architecte c’est bien cela?
– Tout à fait.
– Alors voyons voir les offres d’emploi. Vous cherchez dans le Nord?
– Humm, pas exactement.
– Ah vraiment?
– Oui, en réalité, ce voyage m’a permis de redéfinir mes priorités, j’aimerais m’orienter vers une carrière un peu différente. Plus… artistique, disons.
– Très bien. Oui. Vous avez raison, c’est très bien de redéfinir ses priorités. Et donc, vous cherchez à vous orienter vers quelque chose de différent c’est bien cela? Quel domaine? Théâtre? Musique?
– J’aimerais devenir écrivain.
– …
– …
– Ah. Ecrivain. C’est intéressant cela.
– Oui, d’ailleurs je vais bientôt sortir un livre.
– Ah, et vous écrivez sur quoi ?
– Oh, eh bien, précisément la-dessus. Mon voyage, mon changement de vie, ma redéfinition de priorités. (notez que j’ai soigneusement évité le poker haha)
– Bon eh bien pourquoi pas après tout… Ecrire c’est intéressant…
– Ecrire c’est passionant ! Ca permet de comprendre beaucoup de choses sur soi et les autres.
– Oui, c’est vrai. Vous savez moi…
– Oui?
– Moi aussi j’aime bien écrire.
– Ah vraiment? Vous écrivez quoi?
– Oh, pas grand chose, j’écris pour moi, des petits textes, ca a été important dans ma vie.
– Je veux bien vous croire. Ecrire, ca permet de clarifier les choses dans sa tête, les assimiler et passer les étapes.
– Oui. Et puis de se libérer aussi. De ses doutes, ses frustrations.
– Tout à fait. Vous savez, je suis convaincu que la cause de tous nos malheurs est la frustration. Nous vivons sans assumer nos désirs, nos envies, nos rêves, en les refoulant, et ce refoulement, cette frustration crée de l’aigreur et du malheur. La démarche d’écriture, c’est une démarche d’acceptation. Accepter ses failles, ses erreurs, ses faiblesses, les regarder, et pouvoir les analyser. C’est la première étape vers la guérison. Ca peut se faire dans plein d’autres choses évidemment, mais au moins avec l’écriture, on a pas le poids du regard de l’autre pour nous juger, et on peut enfin être sincère.

Je rappelle que nous sommes à Pôle Emploi, et que je discute avec ma conseillère… Ce moment irréel dure quelques minutes.

– Il faut que je raconte cette conversation sur mon facebook, c’est juste fou ce qu’il est entrain de se passer.
– Aha ! Sur votre facebook ! J’espère que vous allez pas dire de mauvaises choses sur nous.
– Ben non pourquoi? On est entrain d’avoir une super conversation, c’est un bon moment non?
– Oui c’est vrai.
– Alors y’a pas de raison. Vous savez, on récolte ce que l’on sème. S’il y a peut-être un truc que je retiens de mon voyage, c’est que nous recevons ce que nous dégageons. Les gens reflètent notre attitude. Si vous envoyez de la bonté, ils vous la rendront, si vous envoyez du négatif, ils vous le rendront aussi. Vous devez en avoir la preuve tous les jours ici non?
– Oui, c’est vrai. Bon alors, du coup, si je comprends bien vous avez déjà des projets professionnels là?
– Ben, je cherche surtout à mener à bien mon projet de livre, puis les prochains. Mais on peut regarder les offres d’écrivain si vous voulez. Je suis curieux tiens, allons donc voir qui propose un boulot d’écrivain.
– Voyons voir… Dans le 59… Hmm… Bon, rien. On va élargir à toute la France.
– Très bien.
– Ah vous voyez, il y en a !
– 7. (lol)
– Offre la plus pertinente, 76%. Poète.
– Ahahaha ! pourquoi pas… Quoi?? 3100 euros par mois? Moi qui croyais que…
– Je vous l’imprime?
– Allez soyons fous.
– Bon, de toute manière, je pense que vous êtes assez autonome là.
– Oui en effet.
– Bon, je suis obligé de vous donner un rendez-vous avec une conseillère dans quelques jours par contre, pour vous orienter. Mais ne vous inquiétez pas, elle a un très joli sourire.
– Ah ben si elle a un joli sourire, je me ferai un plaisir de venir la voir alors.
– Bon allez, je vous fais le rendez-vous. Le x septembre ça vous va?
– Ah non, ça tombe mal, précisément, je vais voir mon éditeur à Paris ce jour-là.
– Ah oui? bon alors après.
– Oui d’ailleurs regardez, si ça vous intéresse, voici la couverture de mon livre. Et voyez, ca marche pas mal, j’ai été même publié par un site de poker comme l’un des « immanquables de la rentrée poker 2015” ! ( gros brag hahahaha http://fr.pokernews.com/news/2015/09/evenements-poker-teaser-rentree-boa-world-trip-wsop-23133.htm )
– Oh dis donc ! Je vais pouvoir dire aux collègues que j’ai rencontré une célébrité !
– Haha, non faut pas s’enflammer non plus haha.
– Bon eh bien voila, le rendez-vous est prévu mi septembre. Du coup, qu’est ce que je vais bien pouvoir mettre dans la synthèse…
– Ce qu’on vient de raconter non?
– Oui, c’est vrai. Allez, allons-y.

“ Vous êtes écrivain votre oeuvre “Récits d’un joueur Itinérant” sera publiée le 24 octobre. Vous vous consacrez à mener à bien ce projet.”

– Vous avez oublié une virgule là, non?
– Vous êtes vraiment écrivain vous

Post a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *